Moi contre Nestlé

.     Dimanche onze Avril 2021, second shot de Pfaïzèrr anti COVID. Toujours les pompiers. Scène surréaliste chez Peppone, l’ancien pizzaiolo.  Un connard antipathique autoproclamé ”chef” de la pizza. Le gonze aura obtenu des crédits pour rénover un local communal en ”restaurant”. Il a duré six mois, puis fit faillite. Trop con le gars. L’endroit est resté tel quel : avec son IGNOBLE carrelage grès-cérame façon ”tradi”. Au murs un très laid crépi  chargé à la truelle façon ”tradi” aussi. Des fausses arches en placo avec des pierres ”apparentes”. Le plafond faux est constellé de spoks[1] basse-tension non variables, bref : TOUT le contraire d’un endroit avec goût où tu te sens bien pour un dîner en tête à tête ou en famille. Tümm & Tonn qu’il ait été éjecté ledit ”Peponne”. Pourquoi surréaliste ? Parce que, en ce jour du seigneur pluvieux, on accumule des gens dans cet endroit en gardant bien les baies-fenêtres (en aluminium anodisé marron, très laides aussi !) FERMEES ! Un air vicié outre-mesure, qu’un climatiseur brasse avec son filtre jamais nettoyé depuis l’installation il y a quinze ans. T’en veux des bactéries ? J’hallucine. Je fais signe à Nath de me mettre un masque pour ne PAS respirer cet air puant. Les pompiers en service là ne sentent pas la différence, imprégnés depuis des heures dans ce local infect, au sens propratif comme au figuratif. Encore une prise des constantes, six en trois jours ! Puis, direction médecin : une grande blonde en uniforme avec un petit cul. Oui, je reste un mec. Puis ledit vaccin. Aillé ! Je ne crains plus dégun ! Le moment est agréable car je revois ma mère que je navet pas vu depuis des lustres (à ampoules longue durée, donc). Elle a grise mine, bla-blafârde. Se laisse mourir, coincée dans cet appartement au 3e étage sans ascenseur. Plus d’amis, pas de musique, esseulée, triste. Télé-réalité et émissions lobotomisantes pour tuer le temps. Putain de sort ! N’empêche, heureux de la voir : on n’a qu’une mère. Voilà : vacciné chez Peppone.

.     Hier ”au” soir Arte m’a ouvert les oeils, une fois de plus : formidable documentaire (de la mère Docu[2]) sur le gluten et le pognon que les industriels de l’alimentation font sur le dos des pseudo ”allergiques” au gluten. Pipeau pour 70% des allergiques. Et j’ai réalisé que mes bouteilles Nestlé ”Health Science” ne sont pas tout à fait bio ! Science fiction plutôt. Voici ce que j’ingère chaque nuit : émulsifiant E472c, E471, huile de poisson (WD-40[3]), tartrate de choline, vitamines (A, B1, B2, B6, B12, C, D, E,K), niacine, acide pantothénique, bêta-carotène, acide folique, biotine, stabilisants E460, E466, carraghénanes, antioxydant E304, maltodextrine, protéines de lait, huile de colza, huile de tournesol, fibres de pois, gomme d’acacia, fructo-oligosaccharides, inuline, triglycérides à chaînes moyennes (d’habitude Nestlé met des chaînes lourdes de grue portuaire à rupture 150 tonnes mais pas pour le Sondys), citrate de sodium, chlorure de potassium, citrate de potassium, citrate de calcium, citrate de magnésium, phosphsate de potassium, phosphate de calcium, chlorure de sodium (du sel quoi, le seul truc intelligible), lactate ferreux, sulfate de zinc, gluconate de cuivre, sulfate de manga niaise, fluorure de sodium, chlorure de chrome, sélénite de sodium, molybdate de sodium, iodure de potassium et un peu d’eau.  Sacrée phrase hein ?

Sacrées merdes aussi ! A part le l”ait et les pois vous y voyez quelque chose de naturel vous ? Nutri-score : Z. On traite ma pathologie avec des merdes, c’est la modernitude. Nous, aandjicapés entéronutris, engraissons les patrons de Nestlé, Danone et consorts. L’industrie alimentaire est au taquet et en veut encore plus, à coups de Round’Up[4]… Il est grand temps d’abolir la Politique Agricole Commune !

Alors j’ai pris ma plume pour écrire (de l’œil) à ma nutritionniste. Je lui ai fait croire que ”nos” laboratoires avaient passé au crible ledit flacon de Nestlé Sondys Fibres HC/HP[5]. Et que des éléments toxiques, cancérigènes et neurotoxiques ont été décelé. Voici : Pour 1000ml de volume nous avons isolé : 2.055 mg de Glyphosate (issus de céréales OGM), 1.235 mg de Benzène, 3.370 mg de Phtalates (emballage), 3.322 mg de Carrhagénine, 1.767 mg de d’Aluminium (anti-agglomérant), 0.378 mg de Nitrite de Sodium,(conservateur cancérigène), 2.857 mg de Benzoate de Sodium (E211, idem), 123.340 mg de graisses hydrogénées (acides gras trans). Et des traces de Plomb, THBQ (E319, interdit par l’EFSA[6] en 1980), Polysorbates 60, 65 et 80, Méthylmercure, Polychloro-Biphényles (PCB). Salfé hein ? Pas mal non mon infox ?!

J’ai mis Francis l’avocat en copie, et envoyé ! Elle a redirigé le courriel à tous ses fournisseurs et sa hiérarchie !!! :-D. Moi contre Nestlé, LOL. N’empêche, le fait est, et ”ça craint du cul beaucoup !”[7]. Mon infox n’est pas très loin de la réalité comme précise Marie-Claire mon nostéopatt, autant douée en nutrition que en ostéopathie. Formidable chance que j’ai d’avoir des expert(e)s dans la O-Team. J’espère avoir soulevé un lièvre au niveau de la distribution, cantal à la production, il faudra des décades pour enrayer la machine industrie agro-alimentaire. Voilà, les aandjicapés polluent et bouffent de la merde. J’ai honte. Mais vous savez désormais. Je vous invite à consulter les liens si voulez savoir ce que vous mangez tous les jours parmi vos barquettes micro-ondables de plats préparés, pizzas et autres apéritifs exotiques du vieux El-Paso présentés par l’archétype mexicain à la face burinée : Dany Trejo[8].

.     On pourrait penser que coté cul cela s’améliore. Et bien, pas du tout ! Je passe toujours et encore des heures vaines au gogue, avec les suées habituelles. La dernière tentative aura nécéssité quatre jours, huit suppôts (du démon), trois fioles de Normacol… ET un Dwaoku d’infirmière assermentée. Très important l’assermentation, ça change tout au doigt. Mon cul, des doigts du monde entier y sont passés, c’est un véritable forum. Bonjour la chimie là-dedans ! Le clou du spectacle étant la ”lingette” jetable pré-imprégnée de ”sent bon”.  Donc, j’ai l’anu (s muet façon Triboulet) qui sent la lingette. Et vice versa :-D. Formidable invention ces lingettes que TOUS les plombiers connaissent pour avoir bouché un tube d’égoûts. Si je choppe celui qui acheté ça je le pèle vif et avec sa peau je me fais faire des chaussures. Voilà, du pipi-caca pour conclure cette modeste chronique géniale.

A tantôt.


[1] spok : spot, de l’anglais spotlight (lumière-point/ponctuelle). Mon père était électricien et avait une cliente (Mme. Touya) qui prononçait SPOK au lieu de SPOT. Il la faisait répéter pour rire intérieurement. C’est ainsi que j’ai imité cette pratique, et je me suis fendu la gueule. Lorsqu’on travaillait ensemble avec Josef, c’était épique ! La pêche ”no kilt”, le ”blackwash” du filtre à sable, etc. Sans compter les onomatopées. -Lorsque j’ai ouvert ça a fait pschiiit et puis rrhrohrrr ! -Comment ça a fait Madame ? (en faisant un clin d’œil à Jo) : fou rire garanti.

[2] La merde au cul. Emprunté à Fluide Glacial, magazine mensuel d’Umour et Bandéssinée.

[3] Water Displacement – 40th formula. L’huile de poisson est une légende, à laquelle j’aime croire.

[4] Glyphosate. Le Round’up est LE pesticide qui tue TOUT. Tout, sauf les céréales génétiquement modifiées et commercialisées par le même fabricant : le tristement célèbre groupe Monsanto (acheté par Bayer). Il tient les agriculteurs du monde entier par la couille puisque pour augmenter le rendement les OGMs sont les seuls à pousser en traitement au glyphosate. Malin Monsanto.

[5] HP/HC : Hyper protéiné, hyper calorique. La SLA y beckte beaucoup d’énergie. Si quelqu’un(e) ”normal(e)” mange mon régime, il(elle) prend dix kilos par mois. Et je fais pas le marseillais là.

[6] European Food Security Authority. La date et l’interdiction c’est de l’infox.

[7] Expression de Habib, serveur dans le restaurant éponyme de l’excellente série ”Kaboul Kitchen” produite par Canal+. Introuvable sur les plateformes TV. Offerte en DVD par Gabeloute la douanière, merci !

[8] Acteur californien et pas du tout mexicain. Mythe débile européen faisant croire que les mexicains sont tous tannés au soleil !

Scroll to top